Mechanic Vehicle Car Engine Motor  - Adamsov / Pixabay

Quels sont les avantages de l’huile synthétique?

L’huile moteur fait partie des nombreux liquides présents dans une voiture avec le liquide de refroidissement, liquide de frein, liquide de transmission, liquide de direction assistée ou encore liquide lave-glace.

Chacun d’entre eux occupe un rôle précis.

Aujourd’hui on s’intéresse particulièrement au rôle de l’huile moteur, plus particulièrement à l’huile synthétique et aux avantages qu’elle présente pour les véhicules.

Quel est le rôle de l’huile moteur ?

L’huile assure différentes missions au sein du moteur :
En premier lieu, elle permet de diminuer la hausse de température dégagée lors du fonctionnement du moteur par ses différents composants lorsqu’ils rentrent en friction.

Grâce à la lubrification, le mouvement du vilebrequin, de l’arbre à cames, des soupapes, des bielles et des pistons est optimisé.

Le moteur est moins sollicité et une surconsommation d’essence est ainsi évitée.

D’autre part, l’huile recouvre la totalité des pièces du moteur et les préserve d’une usure anormale liée à la température, à l’effritement, à l’oxydation ou à la corrosion.

Enfin, chaque voiture est équipée d’un filtre à huile.

Comme son nom l’indique, il permet d’absorber certains éléments extérieurs qui viennent salir l’huile moteur comme les particules, les poussières et les calamines

L’huile synthétique

On dénombre aujourd’hui 3 grandes familles d’huile moteur, les huiles minérales, les huiles synthétiques et les huiles semi-synthétiques.

L’huile synthétique est la plus polyvalente en raison de la manière dont elle est produite.

Élaboration des huiles synthétiques

Les huiles de synthèse sont apparues dans les années 90 dans le but de résister aux contraintes mécaniques et thermiques extrêmes des nouveaux moteurs.

Elles sont obtenues en laboratoire par synthèse chimique ou par hydrocraquage d’une huile minérale ou d’un hydrocarbure.

Les huiles synthétiques subissent en plus certains traitements et transformations chimiques comme des distillations, des épurations, ou la modification/suppression des chaines moléculaires indésirables…
L’objectif est d’avoir un produit pur, exempt de contaminants et de cire et, le plus important, uniforme.

Viscosité des huiles synthétiques

Les différents avantages des huiles synthétiques s’expliquent par la même raison : une huile de synthèse a été conçue pour avoir une certaine viscosité pouvant répondre à un besoin spécifique.

Qu’est-ce que la viscosité

La viscosité est définie par la SAE (Society of Automotive Engineers) comme la capacité de l’huile à s’écouler et à se fixer sur les pièces métalliques du moteur à une température donnée.

En d’autres termes, la viscosité représente l’épaisseur de l’huile et le temps qu’elle met pour s’écouler à 40 et 100 °C.

L’unité de mesure est le mm2 ou centistokes (cst).

Les huiles moteurs sont naturellement visqueuses lorsqu’elles refroidissent.

Et elles deviennent plus fluides à haute température.

Pour qu’elle soit efficace, l’huile moteur doit être suffisamment visqueuse pour créer un film protecteur assez épais, tout en étant assez fluide pour circuler librement sur l’ensemble des pièces du moteur.

Grades de viscosité

Les huiles synthétiques sont référencées à travers une dénomination standard composée d’un nombre suivi de la lettre W, puis un second nombre : 5w10, 10w40, 20w50, 0w30…
Lorsque l’huile contient un seul grade, elle est monograde.

C’est le cas par exemple d’une huile SAE 10 W.

Mais la plupart des huiles moteurs ont deux grades et sont appelées « multigrades ».

Le premier nombre indique la viscosité à froid.

Lorsqu’il se rapproche de 0, l’huile sera très efficace en hiver et lors de chaque démarrage du moteur.

Le nombre après la lettre W (Winter) indique la viscosité à chaud et par conséquent la résistance de l’huile à des températures élevées et tout particulièrement l’été.

Comment choisir son huile synthétique ?

En théorie, l’huile la plus performante sur le marché à l’heure actuelle est la 0w50.

Elle dispose de la meilleure viscosité à froid et à chaud.

Toutefois, elle est chère et ne convient pas à n’importe quel type de moteur.

La meilleure façon pour ne pas se tromper d’huile moteur est de se reporter dans un premier temps au cahier d’entretien du véhicule.

Celui-ci indique les huiles compatibles avec le moteur.

Si plusieurs choix sont possibles, le conducteur pourra alors inclure d’autres critères comme, le mode de pilotage (sportif, souple, économique), la saison (été ou hiver) et le prix.

Quels sont les avantages de l’huile synthétique ?

Les huiles synthétiques offrent plusieurs atouts.

Une protection accrue du moteur

En raison de leur composition, les huiles moteurs synthétiques s’écoulent mieux, et plus facilement que les huiles minérales.

Lorsque la voiture démarre, l’huile a besoin de temps pour que la pression s’établisse.

C’est pendant cette fraction de seconde où le moteur est mal lubrifié que l’usure est maximale.

Avec une huile de synthèse, la pression d’huile s’établit presque instantanément et protège les composants beaucoup plus rapidement.

De plus, ces huiles ne contiennent pas d’impuretés et sont plus stables lorsqu’elles sont portées à des températures extrêmes.

Ainsi elles résistent mieux à la formation de boues et réduisent la formation de différents dépôts dans le moteur.

Enfin, les huiles de synthèse conservent davantage leur propriété de lubrification et de protection contre l’usure, l’oxydation et la corrosion.

Sur le long terme, l’huile synthétique permet d’augmenter la longévité des moteurs

Un usage polyvalent et adapté à chaque situation

Contrairement aux huiles minérales qui ont la même viscosité, les huiles synthétiques sont polyvalentes et adaptées à chaque véhicule, à chaque utilisation.

L’huile synthétique possède des propriétés lui permettant de diminuer la variation de sa viscosité lors de l’élévation en température du moteur.

L’allongement des vidanges

Les huiles synthétiques sont efficaces plus longtemps que les huiles minérales.

Leur composition chimique peut rallonger les fréquences de vidange de 8000 à 11 000 kilomètres selon la motorisation, l’âge du véhicule et le mode de conduite (ville, route, sportive, souple) …

Composée de nombreux additifs

Pour que les huiles synthétiques puissent répondre aux exigences des moteurs modernes, la plupart des fabricants n’hésitent pas à enrichir leurs huiles de certains additifs.

Parmi les plus fréquents, on retrouve notamment :
— Les additifs antioxydants, anti-usure, antifriction, anticorrosion : ils contribuent à la limitation de ces phénomènes.

— Les additifs détergents : ils améliorent la propreté du moteur en évitant la création et la stagnation de dépôts.

— Additif anti-mousse : cet additif empêche ou diminue la formation de mousse au sein de l’huile moteur.