Pourquoi changer l’huile moteur tous les ans ?

Le moteur d’une voiture peut être assimilé à un organisme vivant : pour fonctionner, il a besoin d’énergie (apportée par le carburant) et d’une membrane de protection, le rôle assuré par l’huile. C’est donc un liquide très important devant être remplacé de manière annuelle.

Pourquoi ? Comment réaliser la vidange ? Quelle huile moteur utiliser ? Autant de questions que l’on aborde aujourd’hui.

A quoi sert précisément l’huile moteur  ?

L’huile moteur est un liquide nécessaire à la voiture.

Il remplit 3 missions importantes :

D’une part, elle facilite les liaisons entre les différentes pièces métalliques qui rentrent en contact les unes avec les autres lorsque le moteur est en action. Cela a pour conséquence première de diminuer la production de chaleur liée à la friction et ainsi de moins solliciter d’énergie.

Le carburant nécessaire au fonctionnement décroît quand les pièces sont lubrifiées. D’autre part, l’huile moteur protège différents éléments comme le vilebrequin, l’arbre à cames, les soupapes, les bielles et les pistons des diverses menaces comme la chaleur, l’effritement, l’oxydation et la corrosion.

Enfin, l’huile permet que le moteur soit propre, les calamines, poussières ou particules peuvent ainsi être piégées dans le filtre à huile.

Pourquoi remplacer l’huile moteur tous les ans ?

Pour que l’huile moteur puisse remplir correctement son rôle, le liquide doit être en bon état et en quantité suffisante. Or, avec le temps et les kilomètres parcourus, l’huile moteur finit par perdre en quantité et être souillée par différents éléments.

C’est pour cette raison qu’il est important de vérifier mensuellement le niveau d’huile moteur. Et de la renouveler régulièrement.

Dans une voiture, lorsqu’on souhaite changer l’huile, on doit au préalable réaliser une vidange de l’huile usée. Les constructeurs recommandent d’effectuer cette opération au moins une fois par an.

Pour les personnes qui conduisent beaucoup, elle peut se faire tous les 15 000 kilomètres. Bien entendu, la périodicité peut prendre en compte certains paramètres comme l’âge du moteur, le type de véhicule ou d’éventuelles pannes.

Sur les véhicules modernes, un voyant peut apparaitre pour alerter le conducteur sur une vidange à réaliser prochainement.

Quels sont les risques d’utilisation d’une huile souillée ?

L’huile moteur crée une couche de protection sur nombreuses pièces métalliques.

Lorsque la fréquence de vidange n’est pas respectée, cette huile souillée peut encrasser le moteur et avoir une influence sur d’autres éléments :

– Mal lubrifiés, certains composants vont s’user plus rapidement. Le conducteur devra procéder à des remplacements au risque de provoquer des dégâts irréparables au moteur.

– Certains contrats d’assurance contiennent des clauses d’exclusion de prise en charge des réparations, lorsque l’assuré n’a pas entretenu sa voiture.

Le choix de l’huile moteur ?

Lorsqu’on vérifie le niveau d’huile ou qu’on procède à la vidange d’une voiture pour la première fois, choisir la bonne huile moteur peut devenir un parcours du combattant.

En effet, il existe 3 grandes familles d’huiles et plus d’une vingtaine de combinaisons différentes : 15w40, 5w30, 10w40, 0w40…

Certaines précautions s’imposent et faciliteront le choix :

• Connaitre la motorisation de son auto (essence, diesel, turbo,) et la présence ou l’absence d’un filtre à particules. Cette information permet de faire un premier filtre.

• Vérifier auprès du concessionnaire, du garagiste ou du particulier chez qui la voiture a été achetée et quelle huile moteur a été recommandée.

On peut également se fier aux préconisations inscrites dans le cahier d’entretien du véhicule ou éventuellement de sites internet fiables.

• A cette étape, il doit rester un ou deux choix d’huile moteur possible.

En cas d’hésitation, le conducteur pourra inclure d’autres paramètres comme l’âge du moteur, la saison, les conditions climatiques générales… Enfin les derniers critères importants, mais subjectifs : le prix et la marque de l’huile moteur (Castro, Elf, Feu vert, marque de supermarché…)

La vidange

L’huile moteur doit être remplacée au moins une fois par an.

La vidange prend en moyenne deux heures.

L’opération est facile à réaliser et ne nécessite pas de connaissances préalables.

Il est en revanche nécessaire d’acheter une nouvelle huile moteur et un nouveau filtre (à changer une vidange sur deux).

Voici les différentes étapes à suivre :
– Démarrer le moteur pendant une quinzaine de minutes pour que l’huile moteur chauffe et puisse s’écouler plus vite.

– Positionner la voiture sur chandelles dans un endroit sûr (peu ou pas de circulation, endroit plat…)
– Ouvrir le capot, dévisser le bouchon permettant d’accéder au contrôle de l’huile moteur et ôter la jauge.

Cela a pour but de créer un courant d’air pour faciliter la vidange.

– Sous le véhicule, retirer le cache de protection afin de parvenir au bouchon de la cuve.

Puis l’enlever à l’aide d’une clé plate.

Placer un bac pour récupérer l’huile moteur.

– Attendre en moyenne 45 minutes que l’huile moteur se soit complètement écoulée.

– Changer éventuellement le filtre à huile pendant ce temps.

– Lorsque la totalité de l’huile s’est écoulée, il faut revisser le bouchon du réservoir puis ajouter la nouvelle huile.

Chaque véhicule dispose de sa propre contenance d’huile, il faut donc se rapporter au manuel d’entretien pour le savoir.

En moyenne, le réservoir a une capacité de 4 L
– Démarrer le moteur quelques minutes pour que l’huile chauffe et puisse lubrifier l’ensemble des composants, notamment le filtre à huile.

– Patienter une vingtaine de minutes, afin que le moteur se refroidisse de nouveau, puis contrôler le niveau d’huile.

Rajouter de l’huile moteur si nécessaire.

Conseils et astuces

– Au moment de la vidange, l’huile peut être encore chaude, pour éviter les brulures il est recommandé de porter des gants en latex.

– Le filtre à huile contient environ 0,25L, un bac sera nécessaire pour éviter de mettre de l’huile partout.

– L’huile moteur usée ne peut pas être jetée n’importe où (dans les canalisations, en forêt, sur la voie publique…).

Elle doit être apportée soit dans un garage auto soit à la déchetterie pour recyclage.

– Au moment de l’achat, privilégier les bidons d’huile moteur de 5 ou 6 L.

En effet, ils permettront de réguler le niveau d’huile par la suite.