Comment vérifier le niveau d’huile moteur sur sa Renault ?

Pour fonctionner correctement, toutes les voitures Renault doivent avoir de l’huile moteur de bonne qualité et en quantité suffisante. L’huile moteur a pour rôle premier de faciliter le mouvement des différentes pièces métalliques du moteur. Un moteur lubrifié est moins sollicité et consomme moins de carburant.

De plus, l’huile moteur assure une protection des composants du moteur : le vilebrequin (ses roulements), l’arbre à cames, les soupapes, les bielles et les pistons.

Grâce à l’huile, ces éléments sont préservés des dégâts liés aux hautes températures, de l’effritement et de la corrosion.

Enfin, grâce au filtre présent dans tous les véhicules Renault, l’huile moteur joue un rôle d’autonettoyant et évite que les particules, calamines, amas de poussière finissent par encrasser le moteur. Aujourd’hui, on s’intéresse aux méthodes pour vérifier le niveau d’huile moteur sur sa Renault.

La réponse tient en une ligne puisque le conducteur peut contrôler le niveau manuellement ou peut s’appuyer sur les nouvelles technologies embarquées dans les tableaux bords modernes.

Vérification mensuelle du niveau d’huile moteur

Le moyen le plus fiable pour examiner le niveau d’huile consiste à ouvrir son capot. Renault conseille sur l’ensemble de ces modèles de procéder à ce contrôle au moins une fois par mois et à l’occasion des longs trajets.

La procédure est identique d’un modèle à un autre :

Comment vérifier le niveau d’huile ?

Trouver le bloc moteur

La première étape à l’heure de vérifier le niveau d’huile consiste à ouvrir le capot et trouver le réservoir d’huile moteur. Celui-ci se situe à proximité immédiat du moteur, et est signalé par une illustration de burette d’huile ou sur certains modèles de Renault par la mention huile en anglais « OIL ».

À l’exception de la Twingo III, tous les moteurs chez la marque au losange sont en position transversale avant.

Le réservoir d’huile va donc se retrouver à droite (côté passager).

Examiner la jauge

La vérification de l’huile moteur doit se faire à froid. Le moteur doit avoir été éteint depuis au moins une trentaine de minutes. De plus, la voiture ne doit pas être garée sur une pente.

La procédure est un jeu d’enfant et prend une dizaine de minutes maximum :

• Enlever le bouchon du réservoir. Sortir la jauge du niveau d’huile, puis l’essuyer avec un chiffon ou un papier essuie-tout.

• Mettre à nouveau la jauge dans le réservoir, puis la retirer pour visualiser le niveau d’huile moteur

• La jauge en métal contient deux marques.

L’une indique le niveau minimum, tandis que l’autre indique le niveau à ne pas dépasser. Le conducteur doit vérifier la trace laissée par l’huile et s’assurer qu’elle soit placée entre les deux repères. Un niveau d’huile moteur optimal doit être proche du max, sans jamais le dépasser.

À la suite de ce contrôle, trois cas de figure sont possibles :

– Soit le niveau d’huile est correct. Il n’y a rien à faire.

– Soit le niveau d’huile moteur est bas.

– Soit le niveau d’huile moteur est élevé.

Que faire lorsque le niveau d’huile est trop bas ?

Lorsque le niveau d’huile est trop bas, l’huile moteur ne peut pas remplir correctement ses fonctions.

On assiste alors à une surconsommation de carburant, une usure anormale des pièces et, dans les cas critiques, des dommages irréversibles aux moteurs Renault. Pour pallier ce problème, il suffit de verser de l’huile moteur, puis de vérifier de nouveau le niveau quelques jours plus tard.

Si c’est la première fois que cela arrive sur votre voiture Renault, il est important de se référer au manuel d’entretien du véhicule pour savoir quelle huile moteur choisir : huile pour moteur essence, pour moteur diesel, huile minérale, de synthèse, monograde, multigrade, 5w10, 10w40…

Que faire lorsque le niveau d’huile est trop haut ?

A contrario, lorsque le niveau d’huile est trop haut, il faut procéder à une vidange partielle de l’huile moteur. En effet, un trop plein d’huile finit par se consumer de lui-même. Sur les moteurs diesels, cette anomalie peut provoquer l’emballement du moteur.

La vidange de l’huile doit également intervenir au moins une fois par an ou tous les 20 000 kilomètres.

Cette opération a pour but d’évacuer le trop-plein d’huile et de remplacer l’huile moteur souillée par le temps et les kilomètres pour qu’elle puisse de nouveau remplir son rôle efficacement.

Informations présentes sur le tableau de bord

Grâce aux nouvelles technologies développées par Renault, il n’est plus nécessaire d’ouvrir le capot pour vérifier le niveau d’huile.

L’intelligence artificielle de la voiture le fait pour vous :

Indicateur du niveau d’huile

Les modèles récents de Renault contiennent une sonde présente dans le carter qui détecte le niveau d’huile. La vérification se fait à chaque démarrage du moteur et les mentions suivantes peuvent apparaitre : « niveau d’huile correct », « huile OK », « niveau d’huile OK ».

En cas de problème, le conducteur pourra lire : « “niveau d’huile bas”, “ajouter de l’huile”. Lorsque les derniers messages apparaissent, il est important de procéder à un contrôle manuel du niveau d’huile.

En effet, l’information digitale peut ne pas être précise ou erronée en raison d’une défaillance du capteur.

Témoin huile moteur orange

En plus des messages précédents, les véhicules Renault présentent deux témoins lumineux indiquant un problème avec le niveau d’huile moteur. Un voyant orange ressemblant à une lampe souligne que le niveau d’huile est trop bas.

Ce phénomène peut être dû à une surconsommation et dans des cas rares à une fuite. Si le témoin s’allume, le conducteur dispose de quelques kilomètres pour contrôler le niveau d’huile, et éventuellement vérifier une fuite au niveau du réservoir.

Témoin huile moteur rouge

Comme sa couleur le laisse présager, le témoin d’huile moteur rouge doit être pris au sérieux. Il signifie qu’il y a un manque de pression de l’huile. La lubrification du moteur a cessé et les pièces métalliques subissent de grosses contraintes de frottement.

Elles peuvent alors subir des dégâts, en particulier le joint de culasse.

À la vue de ce message, le conducteur doit arrêter le moteur le plus rapidement possible et faire appel à un garagiste pour trouver la source du problème : panne de la sonde ou panne de la pompe à huile.