Car Automotive Renault Tuning  - DWNTKRS / Pixabay

Comment choisir huile moteur essence Renault clio ?

Comment sélectionner une huile moteur appropriée est une question que beaucoup de personnes se posent, notamment au moment de faire une vidange : comment choisir la meilleure huile en fonction des caractéristiques de son véhicule ? Vous êtes le propriétaire d’une Renault Clio à essence, comment savoir quelle est la bonne huile moteur ?

Que se passe-t-il si je me trompe d’huile moteur ?

Par exemple, que peut-il arriver si par erreur vous mettez de l’huile diesel dans votre véhicule à essence ? Pas de raison d’avoir peur, en général et sauf cas exceptionnel, les huiles conviennent aux deux types de moteurs.

En revanche, si vous vous êtes trompé de grade (par exemple, vous avez mis de la 5w40 au lieu de la 5w30), il est alors parfois conseillé de réaliser une vidange.

Pourquoi choisir correctement son huile moteur ?

Vous réaliserez des économies de carburant, votre moteur durera plus longtemps et vous éviterez également de casser votre moteur ou certaines de ses pièces.

Par ailleurs, certaines huiles vous offriront la possibilité de réduire les émissions de CO2.

Comment choisir une huile moteur pour ma voiture ?

Voici plusieurs éléments à connaitre pour choisir votre huile moteur sans commettre d’erreur.

Reportez-vous au carnet d’entretien de votre voiture

En effet, dans ce carnet sont indiquées toutes les préconisations concernant votre voiture et son moteur ; le type d’huile, la fréquence des vidanges et du changement du filtre à huile, etc.

Si vous n’avez plus votre carnet, rendez-vous chez un garagiste spécialisé Renault.

Décryptez les indices de viscosité des huiles

La viscosité d’une huile est indiquée par deux chiffres séparés par la lettre W (elle signifie winter : hiver), par exemple, 10w30.

Qu’est-ce que la viscosité ? Elle représente la manière dont une huile va s’adapter au circuit du moteur et avoir la bonne consistance en fonction des températures.

Il faut en effet qu’en toutes circonstances, elle accroche aux pièces, évitant les frottements et donc l’usure. Le premier chiffre représente l’indice de viscosité à froid, c’est-à-dire la capacité d’une huile à rester fluide, à froid.

Le deuxième, c’est l’indice à chaud, donc la capacité de l’huile à rester épaisse à haute température. Si elle est trop liquide, elle n’accrochera pas bien aux éléments du moteur, et c’est là que les frottements indésirables se créent.

Choisissez en fonction de votre utilisation

L’huile que vous choisirez dépend également de vos trajets.

Vos besoins ne seront pas les mêmes si vous roulez en campagne ou en ville (plus d’arrêts et de redémarrages), ou si vous avez un moteur puissant et empruntez souvent l’autoroute.

Dans ce dernier cas, il vous faudra par exemple une huile plus adaptée aux hautes températures. En effet, votre moteur sera plus chaud, plus souvent et sur de plus longues durées. Il ne faudra pas que l’huile devienne trop liquide, sous peine de créer des frottements.

Reconnaissez les différents types d’huile

Il existe trois familles d’huiles moteur, classées en fonction de leur composition.

Les huiles synthétiques

Elles sont à 100 % faites de composants synthétiques, créés en laboratoire.

Elles sont recommandées pour les moteurs puissants, récents et dotés d’un FAP (filtre à particule).

Elles sont en général enrichies de nombreux additifs ; anti-mousse, anti-oxydation, etc.

Les huiles semi-synthétiques

Ce sont des huiles composées d’une part d’éléments synthétiques et d’autre part de matière minérale.

Elles sont en général utilisées par les propriétaires de véhicules un peu anciens, des années 80 et 90.

Les huiles minérales

Composées de pétrole, elles n’ont en général pas d’additifs et conviennent aux moteurs les plus anciens, voire de collection.

Ce sont les grades 15w40 ou 20w50, par exemple.

Les huiles monogrades et multigrades, qu’est-ce que c’est ?

Une huile monograde ne comprend qu’un seul grade, soit un seul indice de viscosité.

Elles correspondent à une seule saison, hiver ou été.

Il faut les changer fréquemment et donc réaliser davantage de vidanges. Ce sont en général des huiles utilisées pour les véhicules modernes.

Quant aux huiles multigrades, ce sont celles qui sont le plus utilisées par les consommateurs. Elles possèdent deux chiffres de part et d’autre d’un W.

Elles sont polyvalentes, permettent d’espacer les vidanges et sont dotées d’additifs permettant de booster leurs performances.

Quelle huile moteur est recommandée pour le moteur essence d’une Renault Clio ?

Pour commencer, il n’y a pas de réelle distinction entre les huiles diesel et essence, c’est un détail purement marketing.

Vous ne prenez pas de grands risques.

Consulter le manuel d’entretien

Encore une fois, nous vous conseillons de regarder dans le manuel de votre voiture les conseils prodigués par le constructeur.

En effet, toutes les huiles ne correspondront pas à votre Clio Essence. Cela dépendra par exemple de son année de mise en circulation, de votre utilisation, etc.

Si vous n’avez pas accès à ce carnet, rendez-vous sur certains sites vous permettant de voir en un coup d’œil les caractéristiques de votre voiture juste en entrant votre numéro d’immatriculation.

Se référer à la norme ACEA (association des constructeurs européens automobile)

Cette classification regroupe les huiles en fonction de leur qualité, via 4 catégories : A, les huiles essence, B, les huiles diesel, C, les huiles pour les moteurs à catalyseur et filtre à particules et D pour les diesel utilitaires.

Les constructeurs font leurs recommandations en fonction de cette norme.

Une Renault Clio à essence, par exemple, sera concernée par la catégorie C4 pour les moteurs récents à catalyseur et FAP.

En ce qui concerne les autres catégories, il faudra se référer au manuel constructeur, car cela dépendra de l’usure du moteur, de l’année de la voiture et de votre utilisation.